Menu

Les grands appartements

Le palais princier de Monaco est, à l’origine, la forteresse-frontière occidentale de la République de Gênes, bâtie à partir de 1215. Il devient la résidence de la famille Grimaldi lorsqu’elle installe, entre la fin du XIIIe et le début du XIVe siècle, sa souveraineté sur Monaco. Au début du XVIe siècle, les seigneurs de Monaco se détachent définitivement de leur mère patrie et font reconnaître leur indépendance par les puissances européennes : le roi de France en 1512, l’empereur et le pape en 1524. Leur demeure médiévale prend alors progressivement l’allure d’un palais fortement marqué par la Renaissance italienne. En témoignent les décors peints originaux de la cour d’Honneur et d’un certain nombre de salles de l’aile des Grands Appartements, aujourd’hui en cours de complète mise au jour, préservation et restauration. Honoré II (1604-1662), premier Grimaldi à porter le titre de prince à partir de 1612, dote sa maison de marques architecturales qui signent la monarchisation de la dynastie. Sous le règne de son petit-fils Louis Ier, la cour d’Honneur s’enrichit d’un grand escalier en fer à cheval, rappelant, mais dans un style maniériste, celui de Fontainebleau, une des résidences du roi de France, qui est, depuis 1641, le protecteur et l’allié de la Principauté. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, le palais abrite de très riches collections d’art, notamment de tableaux, qui sont dispersées lorsque la Révolution française gagne Monaco. Désaffecté pendant plus de vingt ans, le palais est réaménagé après la restauration des princes en 1814, et surtout à la fin du XIXe siècle. Les pièces d’apparat des Grands Appartements sont alors agencées à peu près telles qu’on les voit aujourd’hui.

Les Archives du Palais princier de Monaco conservent de nombreux fonds qui concernent l’histoire européenne, notamment les anciens fiefs de la dynastie, accordés par Charles Quint en Italie du Sud en 1532 (comme le marquisat de Campagna), ceux octroyés à la suite du traité de Péronne en 1641 (duché de Valentinois dans la vallée du Rhône, marquisat des Baux en Provence, comté de Carladès en Auvergne), ou hérités par mariage (baronnie de Saint-Lô et comté de Torigni en Normandie, seigneurie de Matignon en Bretagne, duché de Mayenne, marquisat de Chilly, comté de Longjumeau, duché de Mazarin, comtés de Thann, Ferrette, Rosemont, Altkirch en Alsace, etc.). Aujourd’hui, ces territoires sont regroupés dans un réseau d’amitié et de promotion culturelle : les Sites historiques Grimaldi de Monaco.

S.A.S. le Prince Albert II a décidé, il y a cinq ans, d’opérer une restauration fondamentale des décors peints, extérieurs et intérieurs, du palais ; mais aussi de renouveler la présentation du circuit des visites publiques, habituellement ouvert d’avril à octobre. La méthodologie suivie par l’équipe de restauration se veut à la fois respectueuse de l’environnement et de l’intégrité du patrimoine historique. Pour le public, le nouveau regard sur l’intérieur du palais devrait être possible à partir du printemps 2022.

CONSEILS PRATIQUES

Fermeture exceptionnelle

Les visites des Grands Appartements sont actuellement fermées. Elles réouvriront au 1er juillet 2021.

Moyen d'accès / voiture et bus

  • Voitures et autocars : stationnement conseillé au "Parking des Pêcheurs".
  • NB : les véhicules immatriculés hors Monaco et Alpes Maritimes (06) n'ont pas accès au Rocher et à Monaco-ville.
  • Autobus de Monaco : Lignes n° 1 et n° 2 -- Arrêt Place de la Visitation.
  • A pied, à 10 mn de la Place d'Armes par la Rampe Major, à 5mn de la Place de la Visitation à travers les ruelles du Rocher.

TARIFS

Palais princier : Grands Appartements

  • Adultes : 8 euros
  • Enfants (6-17 ans), Etudiants : 4 euros
  • Groupes (à partir de 20 personnes): tarif sur demande

 

RENSEIGNEMENTS:

Email : visites@palais.mc

* Les Grands Appartements ne sont pas accessibles aux personnes en fauteuil roulant (accès par escaliers)

Plafond chambre Louis XIII
Galerie d'Hercule
Salle du Trône
Salon Mazarin
Les grands appartements
Salon bleu